Le Site Officiel du Journal Lectumag

Just another WordPress.com weblog

Archive for the ‘Sport’ Category

Le Journal de l’Euro N°1 : La Grèce

leave a comment »

Le 7 Juin prochain s’ouvrira à Bâle  la treizième édition d’une compétition sportive incontournable, le Championnat d’Europe des Nations. A partir de ce jour et cela pendant plus d’un mois, 16 équipes, toutes animées par un but commun, tenteront de ravir à la Grèce le trophée Henry-Delaunay. Certaines sélections, sont candidates au titre final. Pour d’autre, franchir le premier tour relève du miracle. Quels sont les favoris ? Qui a les capacités de succéder à la Grèce ? Jusqu’au 7 Juin, date de l’ouverture de l’Euro, le Lectumag vous offre chaque jour par le biais du « Journal de l’Euro » un panorama complet sur la compétition à venir. Pour ce premier numéro, le Lectumag fait le point sur l’étât des tenants du titre Grecs, toujours menés par le sélectionneur Otto Rehhagel.

Le 4 Juillet 2004, au Stade de la Luz à Lisbonne, le Portugal et la Grèce disputaient la douzième finale du Championnat d’Europe des Nations. Une affiche inédite, pour une issue imprévisible. La Grèce, 35ème au classement mondial de la FIFA remporte en effet son premier titre Européen et signe un hold-up aussi imprévu qu’énormissime. Menés par Otto Rehhagel qui a l’issue de la compétition déclarera La Grèce antique avait 12 dieux, la Grèce moderne en a 11, les Grecs n’ont pas confirmé leur performance d’il y a quatre ans et abordent la compétition d’un autre oeil.

 Incapables d’obtenir leur ticket pour le mondial Allemand en 2006 dans un groupe de qualification plutôt aisé, les Grecs n’inscrirent pas le moindre but lors de la Coupe des Confédérations 2005 en Allemagne avec pour bilan une défaite (3-0) contre le Brésil, une seconde défaite (1-0) contre le Japon ainsi qu’un piètre match nul face au Mexique (0-0).

Un bilan 2004-2006 exécrable donc pour la Grèce qui semble alors incapable de décrocher sa qualification pour l’Euro 2008. Il en sera autrement. Au terme d’un parcours frôlant la perfection, les protégés de Rehhgael cumulent 31 points soit la meilleure performance enregistrée tout groupe confondu. La stratégie employée lors de l’Euro 2004 n’a pas changé : une défense imprenable compensant ainsi un manque d’éfficacité en attaque. Seul bémol : l’effet de surprise ne sera plus la pour les Grecs qui pourront cependant compter sur leur portier historique, Antonio Nikopolidis qui a 36 ans n’est pas encore décidé à raccrocher les crampons. Du moins pas tant d’avoir décroché un second titre européen avec la Grèce…

Written by lectumag

avril 27, 2008 at 6:31

Publié dans Sport